Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 novembre 2013 6 30 /11 /novembre /2013 18:17

 

Portrait d’un artiste : Loren

 

Quand il était petit, Loren ne savait pas dessiner … Et pourtant, cela ne l’a pas empêché de devenir un artiste accompli, qui peint, sculpte le verre, la terre, et qui organise aussi des expositions pour présenter d’autres artistes.

Devenir artiste peintre, Loren ne l’avait jamais vraiment envisagé. «Quand j’étais petit, je ne savais pas bien dessiner. J’aimais bien la BD, j’ai même essayé d’en faire une, mais j’avais toujours l’angoisse de la feuille blanche et aussi, je n’avais pas envie de gâcher du papier…», avoue Loren.

Après des études de mécanique, Loren trouve du travail dans le bâtiment, et rénove des maisons. Il aime aussi beaucoup voyager. A l’âge de 25 ans, lors d’un voyage en Australie, Loren fait du stop dans le Bush (désert australien). A une station service, il rencontre un jeune homme d’origine allemande qui propose à Loren de venir passer quelques temps chez et lui. Loren, qui voyage avant tout pour faire de nouvelles rencontres, accepte bien volontiers.

Son hôte est un designer. Il fabrique des meubles en bois avec ce qu’il trouve dans le bush. Derrière sa maison, il y a une déchetterie. Pour passer le temps, Loren commence ainsi à récupérer certains déchets, et les assemble jusqu’à réaliser une grande installation, sa toute première ! Pendant le temps que Loren restera en Australie, il réalisera plusieurs installations. «Je me suis beaucoup amusé à faire ça, et j’ai donc continué une fois rentré en France. Je trouvais les matériaux dans les chantiers où je travaillais. Je faisais beaucoup de sculptures, des bonhommes et plein d’autres choses».

Un peu plus tard, Loren a un accident de moto qui l’oblige à se reposer. A cette époque, il habite avec sa copine qui est peintre. « A force de la voir peindre, j’ai eu envie de peindre aussi. Mais j’avais toujours le souci de ne pas gâcher du papier, alors j’ai commencé à peindre sur des vieux journaux », raconte-t-il. Petit à petit, Loren prend goût à la peinture. Il peint tous les jours et produit beaucoup, à tel point que ses créations finissent par remplir toute sa maison ! Loren fréquente d’autres amis artistes comme lui et c’est grâce à ces rencontres qu’il va exposer ses premières œuvres.

D’années en années, Loren devient un artiste à part entière. En plus de la peinture et des installations, il s’initie au travail du verre pour réaliser des sculptures. Il construit même son propre four pour pouvoir fondre le verre.

Aujourd’hui, après trente années d’expérience, Loren réussit à vivre de son art. Il vit et travaille à Lyon, dans le quartier de la Guillotière où il possède un atelier et une galerie, La Rage. Ces deux dernières années, Loren n’a pas beaucoup créé, mais c’est parce qu’il a été très pris par son autre activité, le montage d’exposition. En effet, depuis 2005, Loren, avec d’autres amis, a lancé la Biennale Hors Les Normes. Tous les deux ans, pendant une quinzaine de jours, des artistes appartenant au courant de l’art singulier exposent à Lyon. « Ça prend beaucoup de temps à organiser ».

Cette année, la Biennale a exposé près de 200 artistes dans 5 lieux différents. Une belle évolution car au début, une dizaine d’artistes seulement avaient participé à la première édition. Aujourd’hui, Loren souhaite retrouver du temps pour créer de nouvelles œuvres et il s’est ainsi entouré de plusieurs personnes pour l’épauler pour la prochaine Biennale en 2015.

Loren va donc pouvoir reprendre son activité de création. « J’ai commencé à travailler sur le thème du pouvoir, c’est un sujet qui m’intéresse ». Quand Loren a une idée en tête, sa technique est de la travailler encore et encore, jusqu’à ce qu’il produise lui plaise. « J’ai parfois créé cinquante ou soixante tableaux sur un thème bien précis, mais après je n’expose pas tout », explique-t-il.

Comme nous l’avons dit plus haut, Loren a toujours aimé faire des rencontres. Mais le travail d’artiste est un travail solitaire. Alors depuis plusieurs années, Loren a pris l’habitude de faire partager son art avec les gens de son quartier. Il organise régulièrement des ateliers avec des enfants, des sans domicile fixe (SDF) ou même des personnes qui sont en prison. «J’ai besoin de ces rencontres, car pour peindre et exprimer des idées intéressantes, il ne faut pas se couper de la réalité».

Pour découvrir les œuvres de Loren : http://loren.over-blog.org , et galerie La Rage 33 rue Pasteur 69007 Lyon.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Loren - dans textes
commenter cet article

commentaires

Recherche